16 juillet 2019

Lucart présente le rapport de développement durable 2018 sous le signe de l’économie circulaire, de nouveaux investissements, du dialogue avec les parties prenantes et des partenariats pour le développement durable

Partager sur

  • En 2018, le chiffre d'affaires de l'entreprise a augmenté de 12 % malgré la hausse des prix de la cellulose

  • Les investissements les plus importants comprennent l’acquisition de trois usines en Espagne et la construction d’une nouvelle usine en Hongrie

  • 53 % des matériaux utilisés pour la production de papiers Lucart proviennent de papiers recyclés


Le 14ème Rapport de Développement Durable de Lucart, rédigé selon les lignes directrices internationales de la Global Reporting Initiative (norme GRI), met en évidence la croissance du chiffre d’affaires (+12%) et les investissements importants tels que l’acquisition de trois usines en Espagne, la construction d’une nouvelle usine en Hongrie, la mise en route d'une nouvelle machine continue pour la production de papier tissu (PM12) et la réalisation d'un nouveau centre logistique entièrement automatisé pour améliorer le service à la clientèle, pour ne citer que les plus importants

. Le rapport, comme toujours, consacre une large place à l'analyse des données environnementales cette année enrichies par quelques informations plus approfondies sur les papiers recyclés

. Selon les estimations de Lucart, suite à une analyse EPD[1] (Environmental Product Declaration) menée sur deux papiers toilette produits par la même multinationale italienne, pour chaque tonne de papier toilette recyclé il est possible de mesurer différents avantages environnementaux par rapport au papier obtenu à partir de cellulose « vierge », dont

  • la réduction de 80 % sur la consommation de ressources renouvelables , avec une économie de 4 060,9 kg de bois ;

  • la réduction de 38% sur la consommation des ressources en eau, c’est-à-dire 50,63 m3 d’eau

  • une économie de 20 % du CO2 fossile émis, le gaz parmi les principaux responsables des changements climatiques.

Il est donc évident que, comme ils ne peuvent plus être recyclés, il est important que les produits tels que le papier toilette soient fabriqués à partir de matériaux recyclés. Cependant, pour que cela se produise, il est nécessaire de mettre en place un cadre réglementaire qui favorise la production et la vente de produits recyclés, par exemple avec l’approbation de
décrets
End of Waste et avec l'adoption d’avantages fiscaux pour les produits recyclés.

Selon les données de Assocarta, en Italie chaque année, environ 1,5 million de tonnes de papier tissue sont produites pour un usage hygiénique et sanitaire et de celles-ci seulement 7% le sont à partir de matériaux recyclés. Lucart est complètement à l’opposé de cette tendance du secteur car elle utilise plus de 53 % des papiers à recycler et génère également de la valeur au niveau local, car 95 % des papiers recyclés utilisés proviennent d'Europe en particulier d'Italie, de France et d'Espagne les pays où des usines Lucart sont en mesure de produire du papier tissue recyclé.

 « Lucart est une référence pour l'économie circulaire en Europe. C'est, en fait, la seule entreprise du secteur capable de recycler les cartons d’emballage pour boissons de type Tetra Pak®, et investit massivement pour boucler le cycle de ses déchets de production - explique Massimo Pasquini, AD de Lucart.«En Italie, cependant, la législation est encore trop floue ; le gouvernement devrait permettre aux entreprises italiennes de continuer à opérer et à investir dans une situation de sécurité juridique et de collaborer avec les autres pays de l'Union pour garantir que la norme soit harmonisée au niveau européen. Nous sommes le deuxième pays manufacturier d'Europe et l'un des États les plus vertueux en matière de recyclage. Par conséquent, si nous voulons continuer à croître et à investir dans de nouvelles technologies, procédés et produits, le pays doit promouvoir l'économie circulaire et ne pas l'entraver. Dans cette situation incertaine, il est évident que l'augmentation de la production de papier recyclé et les investissements conséquents prévus pour 2019-2021 se feront en Espagne et en France où les règles sont stables, certaines, claires et conformes aux exigences de l'Union européenne ».

En 2018, afin d'accélérer sa transition vers l'économie circulaire, Lucart a également rejoint le réseau CE100 de la Fondation Ellen MacArthur , le plus grand réseau au monde dédié aux entreprises désireuses de développer de nouvelles opportunités dans le cadre de l’économie circulaire.

Le rapport de 2018 incluait également les objectifs de développement durable (SDGs) prévus par l'Assemblée Générale des Nations Unies, valables pour la période 2016 – 2030. Les objectifs représentent la voie la plus concrète pour la construction d'un monde plus inclusif et respectueux de l'environnement.

 

 

 

 
Environnement, CSR, Sécurité, Corporate, Partnership